Alien isolation sur PS3

Je parle rarement de jeux vidéo sur Scorpius Street, hormis lorsqu’il s’agit de jeux édités par Focus Home Interactive ou ayant un lien avec San Francisco ou le vélo. Ceci dit, grand fan des films Alien, en particulier le premier opus, je décide aujourd’hui de partager mon expérience du jeu Alien Isolation sur PS3, bien qu’il soit aussi sorti sur d’autres plateformes. J’avais déjà accroché, il y a quelques années, à Alien vs Predator sur PS3. En 2013, je me suis essayé à Aliens Colonial Marines, toujours sur PS3, mais là grosse déception. Début octobre, je me suis risqué sur le dernier opus Alien Isolation. Alors bon ? Mauvais ? Si j’en fais un article sur Scorpius Street vous devez déjà vous douter de la réponse non ?

alienisolationLe scénario d’Alien Isolation se déroule entre les deux premiers épisodes de la saga Alien, plus précisemment quinze ans après la disparition d’Ellen Ripley. L’héroïne du jeu est Amanda Ripley, la fille d’Ellen donc, qui est d’ailleurs évoquée dans le 2ème film, Aliens. 15 ans après la disparition de sa mère, donc, Amanda apprends que la boîte noire du Nostromo, le vaisseau sur lequel se déroulait les événement du premier Alien, a été repéré. Elle se rend donc sur la station orbitale de Sevastopol pour essayer d’en savoir plus l’accident. Mais très vite, Amanda va être confronté à quelques humains survivants plutôt nerveux, des synthétiques, sorte d’androïdes, qui vont s’avérer hostiles et surtout un xénomorphe, un alien. On se retrouve ainsi dans l’ambiance globale du premier film avec un seul alien et un seul vrai objectif, survivre…

L’ambiance est excellente, renforcée par une superbe bande son. En effet, l’ambiance sonore est constamment présente, stressante, n’hésitez pas à monter le son hein… et mieux encore, d’utiliser un casque… effet garanti. Les passages dans l’espace intersidéral sont aussi très bien fait niveau sonore.
L’immersion est excellente elle aussi et le ton monte, crescendo. Les rencontres avec les survivants de la station orbitale s’avèrent tendues et dans la majorité des cas il faudra privilégier les passages en douceur, en infiltration. Ceci dit, au fil du jeu, Amanda découvrira des plans qui lui permettront de créer des objets, comme par exemple un bruiteur qu’on peut lancer ou poser et qui se déclenchera 4 secondes plus tard, attirant tout ce qui est vivant ou autres synthétiques… ce qui peut s’avérer utile face à un groupe d’humains lourdement armés. Un petit coup de bruiteur, un alien qui débarque attiré par le bruit, des boums, des pafs, des pan pan, et voilà les humains décimés par l’Alien… y a plus qu’à rester bien planqué sous un bureau ou dans un placard en attendant qu’il décide de s’en aller.

De nombreux passages font références au premier Alien, et lorsqu’on connait le film, on les repère tout de suite, ne serait-ce que quelques petits détails ou même du scénario. Au niveau de la bande son, dont je parlais juste avant, outre le fait qu’elle est totalement immersive, elle aussi propose moult clins d’oeil à Alien. Les bips de connexion sur les ordinateurs en sont un bon exemple. Et bien évidemment, tout comme dans le premier Alien, on évolue dans le stress, la peur d’un ennemi qu’on ne voit pas. On entend souvent ses mouvements dans les conduits d’aération, on le devine non loin sur le détecteur de mouvements et du coup, on évolue doucement, dans la crainte de faire le bruit de trop qui serait synonyme de mort immédiate.

Graphiquement, Alien Isolation n’est pas laid. On se prend même à contempler l’espace intersidérale et la station orbitale, derrière de grandes baies vitrées. Le xénomorphe est plutôt bien réussi, comme tous les personnages du jeu d’ailleurs.

Alien Isolation plaira à coup sûr à tous les fans des films Alien, et plus particulièrement le premier. Basé principalement sur l’infiltration avec quelques rares scènes d’action… si vous vous attendiez à des scènes d’actions genre Aliens Colonial Marines ou Alien vs Predator, vous serez déçu… le jeu est terriblement prenant, immersif. On se met très vite dans la peau d’Amanda Ripley, sans arrêt sur le qui-vive avec cet Alien qui rôde. Je ne peux pas vous en dévoiler beaucoup plus sans spoiler le jeu… le mieux… c’est de s’y mettre… sans faire de bruit hein…

Ah, et j’oubliais, le jeu est entièrement doublé en français…

Un trailer, en anglais :

You may also like...

Laisser un commentaire

Plugin for Social Media by Acurax Wordpress Design Studio