Bilan vélo de la saison 2013-2014

En ce qui me concerne, je considère le début de la saison cycliste en octobre. C’est pourquoi je vous propose cet article, synthèse de ma saison 2013-2014, autrement dit, du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014. Cette saison là a bien été abordée, en revanche, elle ne s’est pas terminée comme je l’espérais. Certains objectifs n’ont pas été atteints et la cause principale, ou en tout cas à l’origine d’une fin de saison sabordée, est dûe à mes activités culturelles, théâtre et chant… Sur les cinq cyclosportives sur lesquelles je pensais m’aligner, j’ai seulement participé à deux d’entre elles. De nombreux cyclosportifs basent leur saison sur les mois d’été pour les « grandes cyclosportives ». En ce qui me concerne, mon objectif était d’atteindre un pic de forme pour Avril et d’être prêt principalement pour les épreuves cyclosportives de première partie de saison… bref… en route pour une petite rétrospective de cette saison.

bilan20132014

L’automne 2013 et l’hiver 2013-2014, furent de bons mois d’entrainement avec des moments encore gravés dans mon esprit, comme cette ascension du Mont Coudon, effectuée dans une « purée » de nuages et une visibilité à quelques 8 ou 10 mètres. J’ai découvert le Coudon dans une ambiance différente, une ambiance particulière… j’en redemande… En décembre 2013, une vraie découverte, le Col de Barral qui grimpe sur le versant Sud du Massif des Maures entre le Lavandou et Cavalière. Terrible col que je n’avais, jusque là, fait qu’en descente. Je sais désormais que c’est un col qu’on peut gravir quand on est en bonne forme, avec ses pentes raides.

Malgré les inondations exceptionnelles de Janvier 2014, le début d’année continua sur une bonne lancée. La forme était de mieux en mieux et le premier objectif de ma saison, le parcours moyen de la cyclosportive La Granfondo Golfe de St Tropez, apparaissait à ma portée avec ses 136 km. Car en effet, depuis le début de cette saison 2013-2014, je m’attelais à augmenter progressivement, patiemment, la longueur et l’intensité de mes sorties. Du coup, en Avril, La Granfondo Golfe de St Tropez s’est plutôt bien déroulée pour moi (voir article correspondant), tout comme s’est très bien déroulée l’autre cyclosportive, quinze jours plus tard, la Provençale Ste Victoire et ses 95 km autour de la Montagne Ste Victoire (voir article correspondant). Entre ces deux épreuves, j’ai pu aussi faire une escapade dans les Pyrénées Orientales, avec, entre autres, l’ascension d’un vrai col des Pyrénées, trop méconnu, le Col de Mantet culminant à 1760 m et offrant une terrible ascension de 21,2 km pour 6,14% de moyenne (voir article correspondant).

Au mois de Mai, j’avais atteint un très bon niveau de forme, pour moi, malheureusement, la préparation des spectacles de chant et théâtre (répétitions générales et spectacles) ne m’ont pas permis de continuer correctement le vélo en juin et m’empêchèrent même de m’inscrire à la Granfondo Mt Ventoux de fin Mai, tant désirée. Du coup, le mois de juin fortement amputée, la forme est vite retombée… ça ne pardonne pas quelques petites semaines d’arrêt en vélo. Du coup, j’ai laissé passé juillet et août, à peine 4 sorties sur ces deux mois, avec l’ambition de repartir de plus belle pour la saison 2014-2015.

Du coup, le mois de septembre est prétexte, pour moi, à une « pré-saison », une remise en jambe pour attaquer tranquillement la saison 2014-2015. Adieu Bosses du 13 et La Marseille Cyclo Classic… ce sera pour l’année prochaine. En tout cas, pour cette saison qui va début, j’ai réduit mes activités culturelles à une seule, et le Mont Ventoux est mon gros objectif principal en 2015…

L’année 2014 a aussi été une année découverte des produits Ekoï, casque, tenue, lunettes… des articles sont déjà sortis à ce sujet et d’autres vont arriver.

Les chiffres de la saison 2013-2014 :

  • 81 sorties
  • Kilomètres parcourus : 6334,11 km
  • Parcours le plus long : 136,21 km
  • Temps en selle : 258h 32 min 49s
  • Vitesse moyenne : 24,4 km/h
  • Dénivelé total : 71 195 m
  • Dénivelé moy/sortie : 868 m
  • Plus gros dénivelé : 2187 m
  • Ascension la plus montée : Côte des Trébaudels (Cuers –> Rocbaron)
  • Calories brûlées : 131 023 C

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company