California Palace of the Legion of Honor

Bien campé sur les hauteurs du Lincoln Park, tout au Nord Ouest du Richmond District, le California Palace of the Legion of Honor se dresse, majestueux. C’est un musée d’art unique, un des plus grands trésors de San Francisco. Situé dans un cadre spectaculaire quant aux vues qu’on peut découvrir, le musée a aussi un côté plus dramatique de part l’imposant bâtiment néoclassique français.

finearts

En 1915, Alma de Bretteville Spreckels est fasciné par le Pavillon français de l’exposition internationale Panama Pacific de San Francisco. Ce pavillon était une réplique du Palais de la Légion d’Honneur à Paris. Alma persuade son mari Adolph Bretteville Spreckels de recréer la beauté de ce pavillon dans un nouveau musée d’art à San Francisco. Fin 1915, le gouvernement français donne son accord pour construire une réplique permanente, mais la Première Guerre Mondiale retarde l’inauguration. C’est l’architecte George Applegarth qui est chargé de la construction. Le musée est un peu plus petit que l’original (3/4).Le California Palace of the Legion of Honor est achevée en 1924 et ses portes ouvertes au public le jour de l’Armistice. Il est accepté par la ville de San Francisco comme un musée des beaux-arts dédié à la mémoire des 3600 californiens morts sur les champs de bataille de la France pendant la Première Guerre Mondiale.

Entre mars 1992 et novembre 1995, le musée est rénové afin d’être renforcé contre les séismes : construction de systèmes de mise à niveau, restauration des éléments architecturaux, extension souterrain qui rajoute près de 11000 m². Ces travaux très difficiles sont confiés à Edward Larrabee Barnes et Mark Cavagnero. Avec cette rénovation, le musée a augmenté sa superficie de 42% dont six salles d’expositions temporaires supplémentaires.

Le California Palace of the Legion of Honor abrite de nombreuses oeuvres de Rembrandt, Cézanne, Rubens, Turner, Monet, Picasso… Une série de bronze est aussi à découvrir dont un fameux Penseur de Rodin, l’un des onze exposés au monde, qui trône dans le centre de la Court of Honor.

Deux  monuments prenants jouxte le musée. L’un est dédié à l’émigration japonaise. Il rappelle les souffrance subies par les ressortissants japonais internés durant la Deuxième Guerre Mondiale. L’autre monument évoque, à l’aide de sculpture,  l’holocauste. De nombreuses familles victimes sont maintenant installées en Californie.

Découvrez la galerie photos de Richmond District

You may also like...

Laisser un commentaire

Social Media Widget Powered by Acurax Web Development Company