Circuits vélo – saison 2014-2015, semaine 4

Voilà encore une semaine tronquée par la pluie du mercredi. Ceci dit, les deux sorties de vendredi et dimanche ont été bonnes. Deux sorties différentes avec un peu de dénivelé.

Comme vous le savez maintenant, le mois de septembre et mon mois de « pré-saison » 2014-2015. La forme revient et j’ai pu le constater aussi bien vendredi que dimanche. Deux parcours différents donc, l’un proposant un long « mi-faux plat, mi-faible côte » allant crescendo, l’autre proposant la montée d’un petit col.En route…

20142015_sem4

Le 26 septembre 2014 (Circuit 1) : départ de Hyères –> La Crau –> Solliès Pont –> Solliès Toucas –> Belgentier –> Montrieux le Vieux –> Méounes les Montrieux –> Belgentier – Solliès Pont –> La Crau –> Hyères. 64,55 km à 26,6 km/h pour 491 m de dénivelé.

s5

Côté touristique

Comme d’habitude lorsque mes circuits partent vers La Crau, la vue sur la gauche, dans la descente vers La Crau, offre un beau panorama sur le Mont Coudon, dominateur, et le Mont Faron. La route qui serpente en montant doucement jusqu’après Belgentier est plutôt fréquentée. En été, le couvert des arbres est rafraichissant. En hiver, il fait plutôt frais et humide par ici. La petite route qui part vers Signes est elle plus agréable. Là encore, elle serpente le long du Gapeau qu’on entend couler en contrebas. Après le carrefour de Signes/Méounes, la route reste agréable. Ca monte un peu plus par là, mais ensuite, c’est une belle descente vers Méounes, où là encore, il fait plutôt « frisqué » l’hiver… Le parcours reprend ensuite le même trajet en sens inverse.

Côté sport

L’ensemble de la sortie s’est faite sous le signe d’une relative intensité, pour ma forme actuelle. Une plutôt bonne forme d’ailleurs puisque j’approche mes records sur des segments du circuits (via Strava), souvent 2ème temps, voire 3ème. Dès le départ je suis parti sur un rythme un peu plus soutenu et ce, jusqu’à Solliès Pont. La route s’élève alors doucement en « mi faux plat », « mi faible côte », sur laquelle je garde une bonne intensité de pédalage, tout en vélocité aussi. Un peu avant le carrefour qui me fait quitter la route de Méounes pour obliquer vers Signes, j’ai un peu coincé, mais je suis vite revenu dans mon rythme. La dernière portion montante, avant la descente vers Méounes, s’est faite plus modérément, avec une alternance assis, danseuse. La descente sur Méounes, puis Solliès Pont s’est elle aussi faite à un rythme à peu prés régulier. Toujours pas de grand plateau, je n’en veux pas pour ce premier mois de la saison. Au final, une bonne sortie qui me permet de constater que certes, le fait de n’avoir quasi pas roulé durant les deux mois d’été m’a fait perdre la forme, mais aussi que celle-ci revient déjà très vite.

Le 28 septembre 2014 (Circuit 2) : départ de Hyères –> La Londe les Maures –> Col de Gratteloup –> Bormes les Mimosas –> Pas de la Griotte –> La Londe les Maures –> L’Aygade –> L’Almanarre–> Hyères. 63,71 km à 25 km/h pour 594 m de dénivelé.

Difficultés :

  • Col de Gratteloup : 3,2 km à 4,75%
  • Pas de la Griotte : 1 km à 6%

s6

 

Côté touristique

Jusqu’à La Londe les Maures, rien de particulier à signaler niveau touristique, d’autant que la piste cyclable du littoral n’est pas emprunté. Après La Londe, le circuit passe à côté du Jardin d’oiseaux tropicaux, que vous pouvez allez voir plus tard si vous le souhaitez. Le Col de Gratteloup, qui arrive quelques kilomètres plus tard, serpente sur un peu plus de 3 km sur une excellente route, un peu trop fréquentée. La montée est très agréable, en de beaux lacets permettant de jeter un oeil sur le Sud-Ouest du Massif des Maures. Au sommet, le trajet oblique vers la droite vers le Col de Caguo-Ven et Bormes les Mimosas. De ce côté le Col est un faux plat sans difficulté, mais il offre de belles vues sur la Méditerranée et les plages de l’aire hyéroises. La descente permet de traverser le très joli village de Bormes les Mimosas. Attention car le parcours bifurque sur la droite dans le premier lacet du village, entouré de bars. Une petite et raide montée amène au Château dominant le village. Un très beau panorama s’offre alors à l’oeil, en particulier sur tous le bord de mer du Sud à l’Est de Bormes. Magnifique, mais à préférer dans l’après-midi pour ne pas être gêner par le soleil. Le circuit repart par le même chemin pour revenir au lacet de Bormes et ensuite continuer la descente. Là encore, vous pouvez vous arrêter pour voir l’ensemble du vieux Bormes sur la droite. Plus loin, après le Pas de la Griotte, la route coupe les vignobles londais et les plages privées. Enfin, la piste cyclable du littoral longe la mer jusqu’à L’Almanarre… d’où son nom… Une piste cyclable très agréable, mais aussi très fréquentée le dimanche, par les vélos, piétons…

Côté sport

Premier départ de cette saison 2014-2015 avec une fraicheur relative. La vélocité et un peu d’intensité sont au programme du début du parcours, jusqu’à l’ascension du Col de Gratteloup. Celle-ci se fait sur une route avec un excellent revêtement. J’ai décidé de ne pas subir ce col que je ne supporte pas… ben vi c’est comme ça… et au contraire de l’attaquer sans faiblir, ou en tout cas sans me relâcher. Du coup, l’ascension s’est plutôt bien passée, quasiment tout le temps assis sur la selle. Plus le loin, j’ai là aussi décidé d’attaquer la montée d’un kilomètre à un bon rythme. Même si j’ai coincé dans les derniers mètres, l’ascension a été bonne et en consultant le site Strava, j’ai pu constater que j’avais battu tous mes records personnels sur cette montée. C’est avec une bonne intensité que j’ai rejoint La Londe. Sur la piste cyclable, j’ai décidé d’enquiller sur le grand plateau. Tout d’abord dans la roue d’un autre cycliste, j’ai ensuite pris le relais et ce jusqu’à l’Almanarre, le tout à bon rythme. Du côté de Hyères, enfin, relâchement et vélocité pour la fin de parcours. Une bonne sortie.

You may also like...

Laisser un commentaire

Social Media Widget Powered by Acurax Web Development Company