Harvey Milk, le premier élu gay de Californie

Aujourd’hui, Harvey Milk reste un symbole de la communauté gay de San Francisco. Militant puis très vite meneur de la communauté gay, il est élu superviseur à la mairie de la ville avant d’être assassiné en 1978. Je vous propose d’en découvrir un peu plus sur ce personnage qui a laissé une trace historique dans la région…

harvey

Harvey Milk est né le 22 mai 1930 à Woodmere, New-York sur Long Island. Enfant, il est sujet aux moqueries de ses camarades à cause de ses grandes oreilles, son grand nez et même ses grands pieds. A son adolescence, il décide de garder secrète son homosexualité. A 21 ans, il entre dans la Marine mais n’y reste que quatre années, malgré une belle perspective de carrière.  Il s’installe alors au Texas, à Dallas, mais n’y reste pas longtemps. Ses origines juives sont un obstacle pour trouver un travail. Il part ainsi pour New-York et travaille à Wall-Street. En parallèle, il est aussi producteur de pièces de théâtre et comédies musicales, comme Jesus Christ Superstar.

Mais en 1972, nombre d’homosexuels viennent s’installer à San Francisco. Harvey Milk en fera de même. Il y ouvre un magasin d’appareils photos dans le quartier où les gays se rassemblent et qui deviendra plus tard le quartier de Castro. Peu à peu, la communauté gay se forme, grâce à des associations et des groupes de soutien et des militants qui se regroupent autour d’Harvey Milk qui devient naturellement le meneur de la communauté gay. Harvey Milk, bien décidé à défendre les droits des gays. En 1973, puis en 1975, il se présente aux élection du conseil municipal, en vain. Cependant, son aura ne cesse de grandir et il est reconnu, non officiellement,  comme le Maire de Castro Street. Le soutien qu’il reçoit lors de ses campagnes est de plus en plus grand. En 1977, il est élu superviseur à la mairie, représentant du 5ème district englobant le quartier de Castro. C’est une énorme victoire pour cette communautée. Harvey Milk devient ainsi le premier élu ouvertement gay de Californie et un des premiers aux Etats-Unis.

Pendant son mandat, il se bat pour soutenir un projet de loi pour les droits des homosexuels. Il s’oppose à un projet de loi qui devait autorisé le licenciement d’enseignants ouvertement homosexuels et réussit à l’empêcher et à faire passer son projet de loi.

Mais en novembre 1978, un ancien collègue de la marie, Dan White, assassine le Maire de San Francisco, George Moscone dans son bureau, puis, dans l’endroit regroupant les cabinets des superviseurs, tue Harvey Milk de deux balles dans la poitrine, une dans le dos et deux dans la tête.

Des milliers de San Franciscain se rassemblent spontanément et , bougies à la main, traversent le quartier de Castro pour défiler devant la mairie.

Harvey Milk savait que sa vie était menacé. Il avait d’ailleurs enregistré des cassettes audio au cas où on l’assassinerait. C’est de l’une d’entre elles qu’est issue une célèbre phrase d’Harvey Milk : « Si une balle devait travers mon cerveau, laissez-la briser aussi toutes les portes de placard.

Dan White sera condamné à 7 ans de prison avec une réduction de peine à 2 ans pour bonne conduite. Ce verdict, jugé trop doux provoque une marche pacifique de la communauté gay. Mais des voitures sont brûlées et des policiers en civil lancent une attaque brutale dans le quartier de Castro.

Aujourd’hui on retrouve le nom d’Harvey Milk dans de nombreuses institutions de la région et même dans tous les Etats-Unis. Son héritage est bien présent et aujourd’hui encore, son nom raisonne sous nos pas lorsqu’on foule les trottoirs de Castro.

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Wordpress Development Company