Japantown… un petit bout du Japon dans San Francisco

FacebookTwitterGoogle+

Si le quartier de Chinatown est très connu des touristes, un autre quartier mérite un petit détour, c’est celui de Japantown. Certes moins « charmant » et dépaysant que Chinatown, Japantown offre cependant quelques points d’intérêts à ne pas négliger, et plus encore si on est fan de la culture japonaise. J’ai arpenté ce quartier un matin. Je pense que c’est le meilleur moment pour une visite à clôturer par un repas de midi dans un des nombreux restaurants japonais du quartier…

japantown

En visitant le quartier de Japantown, dans Fillmore District, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’avais encore en tête les rues dépaysantes et pleines de charmes de Chinatown, du coup je m’attendais à voir quelques architectures au style japonais… mais nan ! Enfin presque ! Ne vous attendez donc pas à un dépaysement dans ce quartier, en tout cas, pas dans les rues.

Un peu d’histoire

Il faut tout d’abord savoir qu’après le tremblement de terre de 1906, de nombreux américains d’origine japonaise et des japonais ont été relogés dans cette partie de la ville. A cette époque là, on appelait ce quartier « Nihonjin Machi » (la ville du peuple japonais). Pendant la seconde guerre mondiale, plus de 120000 américains d’origine japonaise ont été déplacés dans des camps.  La guerre finie, le quartier a changé pour refléter le caractère plus diversifiée de la communauté d’après-guerre. Nihonjin Machi est devenu Nihonmachi (ville du Japon), puis Japantown en 1968. Un grand projet urbain, dans les années 1960, aboutit, après la destruction de plusieurs pâtés de maisons victoriennes à la construction de Geary Boulevard et du très grand centre commercial du Japan Center.

Aujourd’hui

Le quartier est plutôt calme, surtout si on le compare à Chinatown… mais il ne faut pas comparer… Le quartier s’étend au Nord de Geary Boulevard, cher à mon coeur, entre Octavia Street à l’Est et Fillmore Street à l’Ouest. Impossible de le manquer. Une haute pagode à cinq toits le rend repérable de loin. Cette pagode en béton est un don du gouvernement japonais. Elle mesure 22 m de hauteur et a été dessinée d’après un plan traditionnel du VIIIème siècle. Cette pagode marque l’entrée de Japantown et trône au milieu du Japan Center, un grand centre commercial. L’animation qui règne à l’intérieur m’a plongé dans la vie japonaise de San Francisco avec ses boutiques de porcelaines traditionnelles ou de kimonos par exemple. Une gigantesque librairie renfermant un étage entier dédié aux mangas ferait pâlir d’envie les jeunes européens fans de cet univers. Attention, photos strictement interdites à l’intérieur. Les collectionneurs de jeux vidéos trouveraient aussi largement de quoi étoffer leurs étagères. Les boutiques Kawaï sont aussi un bonheur pour les yeux. Et parmi toutes les variétés de boutiques, de nombreux restaurants invitent le visiteur à goûter leur cuisine. En parcourant le centre, on rencontre aussi quelques expositions liées au Japon, comme la maquette du château d’Osaka ou un petit pont japonais par exemple.
Juste à côté, le meilleur cinéma de la ville, l’AMC Kabuki, accueille aussi le San Francisco International Film Festival.

Le Japon plus traditionnel est présent lui aussi dans le quartier. Le Konko Kyo Temple, par exemple, est voué à l’une des variantes du culte shinto, la religion la plus ancienne du Japon. Un autre aperçu traditionnel se déroule au printemps, lors de la fête des Cerisiers, où les japonais de San Francisco défilent en kimono et sandales de paille de riz.

Si Japantown n’est pas une destination évidente pour les touristes, moi je vous le dis… il faut y faire un passage. Prenez votre temps un matin pour arpenter les rues du coin et surtout les centres commerciaux. Le Japantown de San Francisco est un des trois seuls Japantowns restants aux États-Unis aujourd’hui.

Visionnez la galerie photos de Japantown

vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Social Media Icons Powered by Acurax Website Designing Company
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});