Le Fisherman’s Wharf

Devenu un vrai piège à touristes avec ses boutiques souvenirs et ses nombreux restaurants, cet ancien quartier de pêcheur n’est réellement intéressant que par ses otaries qui paressent sur les pontons. Cependant, on ne peut s’empêcher d’y retourner, ne serait-ce que pour y manger un Dungeness Crab ou des Clam Chowder très renommés à San Francisco.

pier39

Ce quartier de San Francisco s’étend à l’Est du terminus des Cable Car près du San Francisco Maritime Museum et du Ghirardelli Square, jusqu’au fameux Pier 39 (Quai 39) et ses boutiques.

C’est à la fin du XIXe siècle que des marins italiens s’installent du côté de Fisherman’s Wharf. Ils y créent l’industrie de la pêche. Aujourd’hui, quelques bateaux partent encore pêcher avant de vendre leurs poissons au Fish Alley. L’entrée Ouest de Fisherman’s Wharf est marquée par The Cannery et ses murs de briques rouges. Cette conserverie, construite en 1907, emballait alors des fruits. Aujourd’hui les trois bâtiments qui la composent abritent restaurants et boutiques. Le bâtiment le plus à l’Ouest renferme un petit musée gratuit en rapport avec la mer.

L’attraction touristique la plus connue de Fisherman’s Wharf est sans aucun doute le Pier 39. Ancien quai de déchargement de marchandises construit en 1905, puis estauré en 1978, il est devenu aujourd’hui le piège à touristes par excellence de San Francisco avec ses petites maisons de bois sur deux niveaux et ses nombreuses boutiques et attractions. Une bonne balade en famille au milieu d’artistes de rue et d’un caroussel, mais rien de vraiment « San Francisco » si ce n’est ce qu’on peut trouver dans les assiettes, comme le Dungeness Crab ou les Clam Chowder.

Le Dungeness Crab est un crabe qu’on trouve sur la côte Ouest des Etats-Unis et qu’on mange parfois très tôt le matin sur le Fisherman’s Wharf. Le Clam Chowder est une soupe de palourdes  présentée dans du pain au levain… délicieux !

Fisherman’s Wharf, c’est aussi ses otaries, Sea Lions, paressant sur les petits pontons. Un incontournable pour les touristes (voir l’articles « Les otaries de San Francisco).

Enfin, en arpentant Jefferson Street, la rue principale de Fisherman’s Wharf entre la Conserverie et le Pier 39, on peut entrer dans le musée Ripley’s Believe it or not, où des centaines d’objets et faits étranges collectionnés par un dessinateur. Tout près, le Wax Museum est un musée de cire regroupant 300 personnalités. Un peu plus loin, l’Historic Trolley Line expose des tramways qui arpentaient les villes américaines après les années 1930. Enfin, du côté du Pier 39, l’Aquarium of the Bay propose un petit voyage au fond de la baie de San Francisco et plus particulièrement, bien évidemment, de la faune qui y vit. En fin de visite, des raies et des petits requins feront le bonheur des enfants (et des grands) qui pourront en effet les toucher.

Fisherman’s Wharf est ainsi un quartier très vivant « touristiquement » mais n’a pas un grand intérêt « San Franciscotement ». Ceci dit, les boutiques souvenirs feront le bonheur des touristes avant de repartir tristement vers leur avion.

You may also like...

Laisser un commentaire

Floating Social Media Icons by Acurax Wordpress Designers