Le GPS vélo Garmin Edge 500

Garmin est une des marques les plus réputées au niveau GPS. Cela faisait un moment déjà, que j’en avais marre de voir mon guidon encombré d’un compteur et un cardio-fréquencemètre. Après avoir écumé des forums spécialisés et lu des tests, j’ai donc décidé d’investir dans ce Garmin Edge 500… que j’ai bien fait ! Mi-septembre 2012, je me suis donc offert ce compteur GPS pour mon vélo. Plus qu’un compteur d’ailleurs, puisqu’il fait aussi cardio-fréquencemètre, cadence de pédalage et même coach… si si… Après trois mois d’utilisation,  je peux dire que je suis vraiment heureux de mon acquisition. Bien que je n’ai pas fait tout le tour de ses possibilités, je vais vous livrer mes impressions concernant mes principales utilisations de ce Garmin Edge 500.

garmin500

Présentation :

J’ai acheté ce Garmin Edge 500 avec l’option GSC 10, autrement dit, le capteur de cadence de pédalage. Tout d’abord, dès le déballage du carton, j’ai apprécié l’objet. Ni trop gros ni trop petit, 5 cm par 7 cm sur un peu plus de 2 cm d’épaisseur, léger avec ses 56,7 g, et plutôt esthétique avec sa couleur grise claire et un cadre intérieur bleu. Un port mini-USB sous cache étanche, est bien dissimulé sous l’appareil. Les quatre boutons, deux par côtés, sont très accessibles aussi bien en main que sur le vélo. Quant à son écran de 128 x 160 pixels, il est très lisible en extérieur… un peu logique me direz-vous ^^ Les infos qu’on peut y afficher sont entièrement paramétrables et peuvent être réparties sur plusieurs « pages » défilant automatiquement. En ce qui me concerne, la vitesse et la fréquence cardiaque sont affichées sur toutes mes pages sous les autres infos (altitude, chrono, heure, calories etc…).

L’installation sur le guidon est on ne peut plus simple. Sur la potence du guidon, placer le support, un disque en caoutchouc avec des encoches, est un jeu d’enfant… en une minute c’est fait. Il n’y a plus qu’à poser l’appareil et le faire pivoter d’un quart de tour pour qu’il soit en place… hyper facile à mettre et enlever du vélo à chaque sortie, et puis il n’y a aucun fil ou aucun capteur sur les rayons, excepté pour le capteur de fréquence de pédalage.

La configuration est aussi très simple et la navigation dans les menus très aisés. On peut ainsi facilement mettre à jour son âge, son poids, son sexe et d’autres infos qui seront utiles par la suite pour que l’Edge 500 calcule par exemple, les calories consommées, la puissance développée etc…

Le moniteur de fréquence cardiaque joint à l’appareil est une sorte de « ceinture poitrinale » qui se ferme avec une languette à chaque extrémité. Cette « ceinture » s’oublie très vite sur le vélo. Que ce soit ce moniteur de fréquence cardiaque ou le capteur de f’réquence de pédalage, dans les deux cas le Garmin Edge 500 reconnait automatiquement ces deux accessoires, et la manipulation de couplage ne sera plus à faire par la suite. En ce qui concerne le capteur de fréquence de pédalage, il est un peu moins simple à installer. Mais je n’en parlerai pas ici.  Sachez juste qu’il est optionnel et permet d’affiner les entrainements et de continuer à afficher une vitesse et un kilomètrage à l’EDGE 500 même sous un tunnel.

Utilisation :

Voici la partie la plus intéressante. Alors je ne vais pas m’attarder sur les fonctions d’un compteur classique, telles la vitesse instantanée, moyenne, max, le chrono, la fréquence cardiaque instantanée,  les alertes définies en cas de dépassement d’une fréquence cardiaque,  etc…

Comme on le sait maintenant, le Garmin Edge 500 est un GPS. Avant de partir, on l’allume, il se cale sur un satellite et connait votre position… ensuite… ben il vous suit via satellite et calcule votre vitesse etc… Il est capable aussi d’afficher votre altitude et donc de calculer le dénivelé positif et négatif de votre circuit. Mais là où cela devient très intéressant et utile pour le cycliste qui veut améliorer ses performances ou au moins analyser ses différentes sorties, c’est sa capacité à enregistrer les données et les restituées. Pour cela, Garmin propose son site  Garmin Connect. Une fois la sortie vélo terminée, il suffit de connecter via prise USB, l’EDGE 500 à son ordinateur et de se connecter sur ce site avec un compte que vous aurez préalablement créé. Votre GPS reconnu, vous pouvez alors transférer vos dernières activités sur votre compte, les analyser et même les partager.

Votre sortie apparait très détaillée, outre la distance, la moyenne, vous y verrez aussi vos calories dépensées, votre gain en altitude, votre fréquence cardiaque moyenne maximum et même la température moyenne, maxi et mini. Des graphiques permettent d’analyser le parcours en surperposant de manière très lisible plusieurs graphiques, comme la vitesse, l’altitude et la fréquence cardiaque au fil des kilomètres… vous pouvez ainsi analyser le pourquoi d’une fréquence élevée à 1h12’40 » par exemple.

Par ailleurs, vous pouvez aussi comparer les données d’un même circuit que vous avez fait plusieurs fois et ainsi évaluer les différences. Un lecteur vous permet même de lire votre circuit… une carte sur le bas de l’écran avec un curseur qui se déplace le long du circuit, et en haut, deux graphiques superposés (au choix entre la vitesse instantanée, l’altitude ou la fréquence cardiaque), avec la possibilité à tout moment de faire pause pour analyser par exemple, l’ascension d’un col.

Le site est très bien fait, très ergonomique et très bien présenté. Il est devenu indispensable pour moi et me fait gagner beaucoup de temps, puisqu’auparavant, je rentrais mes données manuellement dans un tableur OpenOffice. Le calendrier intégré au site permet de visualiser mes sorties et même de programmer des entrainements.

C’est aussi un coach :

De plus en plus intéressant pour le cycliste averti, le Garmin Edge 500 sert aussi de coach virtuel. En effet, sur le site toujours, vous pouvez créer des entrainement spécifiques que vous paramètrez à votre convenance. Par exemple, un entrainement qui commencerait par 15 minutes d’échauffement à une fréquence cardiaque comprise entre 111 et 129 battements par minute (bpm), suivies par 5 minutes entre 129 et 148 bpm. Puis un intervalle de 1 minute à plus de 166 bpm suivi d’une récupération de 4 minutes entre  129 et 148 bpm, puis 5 minutes à 30 km/h, etc… Pour l’instant, je n’ai pas testé cette fonctionnalité.

En revanche, le Garmin Edge 500 permet de créer des parcours. On entend ici par « parcours », un circuit que vous enregistrez comme étant une activité sur laquelle vous pourrez vous entrainer avec des paramètres définis. Bref, une sorte de parcours récurrent que vous ferez de temps en temps pour comparer vos données. Pour enregistrer ce type de parcours, soit vous définissez une de vos précédentes sorties comme parcours, soit vous créez de toute pièce ce parcours sur le site en plaçant un point de départ sur la carte, des points de passages et un point d’arrivée. Ensuite, vous définissez les paramètres qui vous intéressent. Par exemple, vous souhaitez que ce parcours soit fait à une vitesse de 25 km/h de moyenne.

Lors de votre sortie, dans les menu du Garmin Edge 500, vous sélectionnez le parcours (précédemment uploadé du site vers votre appareil) et vous déclenchez le départ. En plus des différentes données que vous avez choisies d’afficher sur votre interface, le Edge 500 affiche les données de votre « partenaire virtuel », le temps et la distance qu’il a d’avance ou de retard sur vous, par rapport à la moyenne choisie. Très prenant ce mode ! A savoir que ce partenaire virtuel roulant à 25 km/h de moyenne sur l’ensemble du parcours (dans notre exemple), roule à 25 km/h quelque soit la pente de la route. Donc en général, dans les ascensions, on perd le contact, mais on fait mieux dans la descente… reste que ce qui compte, c’est la différence à l’arrivée… Bref, ce mode est excellent pour s’améliorer. A savoir aussi que bien que ce soit un GPS, le Garmin Edge 500 ne vous dit pas de tourner à droite etc…, en revanche, sur un parcours, il affiche un simple trait symbolisant le tracé (affichable ou non suivant ce que vous voulez voir à l’écran).

Je suis donc totalement conquis par cet « ordinateur de bord » complet, ce coach qui vous prévient par des bips lorsque votre fréquence cardiaque atteint un niveau que vous avez paramétré. Le Garmin Edge 500 est vraiment devenu indispensable pour moi. Couplé à son site, il est vraiment le partenaire d’un bon suivi, d’une bonne programmation d’entrainements et d’une excellente analyse des sorties.

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company