Le Tour de France sur PS3 : le test

S’il est un jeu PS3 à côté duquel je ne pouvais pas passer, il s’agit bien de Tour de France. Pourquoi… parce que je fais du vélo de course… parce que je suis fan du Tour de France… parce que j’aime l’éditeur du jeu : Focus Home Interactive. Pour toutes ces raisons j’ai eu envie d’écrire un article sur Scorpius Street, d’autant que la critique de Jeux-vidéos.com ne me convient pas vraiment…

Sorti début juillet 2011, ce jeu a tout de suite trouvé sa place sur ma PS3 malgré les critiques très moyennes de jeux-videos.com que je consulte souvent avant des achats, je dois l’avouer. Mais ici, je ne vais pas m’amuser à critiquer, mais juste vous offrir mon ressenti et ce qui me plait dans ce jeu.

Le Tour de France nous emmène donc sur les étapes du Tour de France 2011 et nous propose de prendre le commandement d’une équipe de 6 coureurs parmi toutes les équipes officielles. A savoir qu’au niveau des noms, en particulier des coureurs, les franchises sont manquantes, mais personnellement je ne trouve pas cela gênant d’autant qu’on transforme inconsciemment ses noms pour qu’ils correspondent à la réalité.

Bref, une fois votre équipe choisie, vous devenez le sélectionneur parmi tous les coureurs qui la composent. Pour chacun d’eux, des notes sont attribuées à plusieurs qualités, comme par exemple le Sprint, les ascensions… Une fois vos 6 coureurs sélectionnés (oui vous ne pouvez en choisir que 6 pour une équipe, mais c’est très suffisant), à chaque début d’étape le profil est affiché et vous pouvez choisir le coureur que vous contrôlerez tout le long de cette étape-là. Ceci dit, cela ne vous empêche pas de donner des directives aux autres coureurs via le menu oreillette… tout comme vous pourrez discuter avec votre voiture pour demander diverses infos ou monter des alliances.

La course lancée, force est de constater que graphiquement les paysages sont plutôt corrects même si parfois on peut les trouver un peu vides et le public restreint. Mais ce besoin en décor est secondaire pour moi ici, même s’il en faut un minimum, bien entendu, pour arriver à s’immerger dans le jeu.

L’intérêt de Tour de France est la gestion d’un coureur et de son équipe : quand envoyer un coureur en attaque, prendre des relais, demander à un coureur de s’insérer dans les relais pour les gêner, se placer à l’approche de l’arrivée pour bien lancer son sprinteur, se protéger du vent, etc… Là où cela est le plus prenant, c’est lorsqu’arrivent les étapes de montagnes, car là, il faudra particulièrement bien gérer l’effort de son leader lors des ascensions pour ne pas qu’il soit dans le rouge, faire attention dans les descentes à ne pas chuter… et oui, tout cela est prévu dans le jeu et je peux vous garantir des moments très prenant lorsqu’à 3 km de l’arrivée au sommet de l’Alpe d\’Huez, vous constatez que votre coureur Vinokourov est à la limite d’exploser tant il a été asphyxié par la cadence infernale des Saxo Bank au milieu de l’ascension… et que tenir la roue du coureur de devant devient une épreuve vouée à l’échec… et dire que vous portiez le maillot jaune pour 37 secondes…

Les deux épreuves contre la montre, que ce soit en individuel ou en équipe, sont bien évidemment présentes. Dans le premier cas, la meilleure  gestion de l’effort du coureur joué doit être trouvée. Dans le deuxième cas, c’est la gestion de tous les coureurs, puisqu’on les joue à tour de rôle à chaque relai passé. Une épreuve très prenante aussi.

Le seul point où il peut y avoir polémique, c’est sur le fait qu’une étape n’est pas jouée dans son intégralité. En réalité il y a des parties qui sont simulées par le jeu. Ceci dit, je me vois mal jouer une étape pendant 4 ou 5 h… Mises à part une ou deux fois, le choix des zones que l’ont peut jouer est parfaitement bien choisi, puisqu’il s’agit en général d’endroits clés dans une course réelle, des endroits où il peut se passer quelque chose d’important :

Dans tous les cas, les premiers km de l’étape : c’est souvent dans ces premiers km que des échappées au long court se dessinent dans la réalité.

Dans tous les cas, le sprint intermédiaire : il rapporte des points pour le maillot vert et dans chaque étape. Il faudra négocier l’approche et le sprint.

Dans tous les cas,  l’arrivée : bien évidemment inévitables, les 12 à 20 derniers km sont joués.

Les cols : pour chaque col, les derniers km ou l’ascension entière sont joués, comme une partie de la descente aussi.

Pour terminer, je dirai que Tour de France sur PS3 (et sur Xbox aussi) a été très bien conçu pour la console. La prise en main est rapide. C’est un jeu où il faudra faire preuve de tactique et de gestion de l’effort. Il plaira à coup sur à tous les fans de ce sport cycliste.  Jeux-videos.com a attribué une note de 10/20 à ce jeu… mais je trouve cela très sévère. Un 14/20 serait plus mérité à mon avis.

You may also like...

Laisser un commentaire

Social Network Widget by Acurax Small Business Website Designers