Les Boucles du Verdon 2012

La cyclosportive des Boucles du Verdon a eu lieu le 13 mai 2012. Elle proposait deux parcours. C’est sur son petit tracé que je me suis inscrit : 82 km pour 1200 m de dénivelé et deux cols au programme.

Le départ est donné dans le centre de Saint André les Alpes. Près de 300 participants s’élancent. Devant, comme à l’accoutumée sur une cyclosportive, ça part vite, d’autant que les 20 premiers kilomètres sont plus ou moins plats. Sous un magnifique soleil, le tracé longe les rives du lac de Castillon et ses eaux turquoises. Les pelotons se scindent en de multiples groupes. De mon côté, je ne cherche pas à trop m’accrocher aux groupes rapides afin de gérer ma fin de course. Cependant, je roule plus vite que d’habitude et le grand plateau est de rigueur.

Après le barrage du Castillon, je relâche un peu pour passer sur le plateau intermédiaire afin d’assouplir les jambes avant d’attaquer le Col des Lèques  5 km plus loin.

J’arrive très vite à l’entrée de Castellane pour tourner à droite sur la Route Napoléon. Au-dessus de la route, un peu plus loin, je peux voir les lacets du Col des Lèques qui m’attendent. Au pied du col, ma moyenne affiche 32,7 km/h pour 20 km parcouru. Le col culmine à 1146 m d’altitude. L’ascension, de 8 km pour 6,3% de moyenne, propose dans sa première partie un enchainement magnifique de 8 lacets avec des passages atteignant les 8,4%. Je me suis mis à rythme régulier et plutôt soutenu que j’ai tenu jusqu’au sommet. La descente du col fut une révélation. Magnifique dans son passage dans la Clue de la Roche Percée, à flan de falaises impressionnantes.

Les 20 km qui suivent m’inquiète un peu. J’ai dans la tête des souvenirs de ce passage, déjà fait en 1997. La route est plus ou moins plane, mais la tendance est montante jusqu’à Clumanc. Emmenant un petit groupe avec un cycliste de Marseille, nous discutons tout en roulant plus ou moins tranquillement. A Clumanc, pied du Col du Défens, on se dit bonne chance et on se donne rendez-vous à l’arrivée.

Le Col du Défens… 1261 m d’altitude… 6,6 km à une moyenne de 4,5%. Mais cette moyenne n’est pas révélatrice de l’ascension. En effet, les 2 premiers kilomètres offrent déjà de bonnes pentes et mes compagnons s’égrènent derrière moi. Les jambes font mal et dans la tête, on se dit qu’on a un peu plus de 6 km à tenir avant de redescendre sur l’arrivée. Et puis ô surprise, une petite descente de quasiment 1 km permet de récupérer un peu, de s’alimenter avant de reprendre une ascension à peu près régulière. Mais les 1500 derniers mètres sont terribles. La pente est complètement décousue, une centaine de mètres qui s’élèvent encore plus, puis la pente reprend son cours normal et puis encore deux cents mètres bien pentus et ainsi de suite jusqu’au sommet… Ca fait très mal aux jambes. Enfin, le panneau « Col du Défens » apparait devant moi et annonce la descente vers Saint André les Alpes.

La descente est rapide dans un premier temps, entourée d’une forêt rafraichissante. Enfin c’est l’arrivée à  Saint André les Alpes après 82 km à une moyenne officielle de 23,34 km/h. Mon objectif était de rouler à 23 km/h donc je m’estime plutôt content.

Le repas offert aux participants achève de belle manière cette journée. Bien copieux, bien servi, il ragaillardit bien son homme et redonne un coup de fouet pour rentrer à Hyères en voiture…

Cette cyclosportive est absolument magnifique de par son tracé sillonnant à travers des paysages somptueux. Certes, j’ai terminé 254ème sur quasi 300 participants, mais je suis content d’avoir rempli mon objectif, content d’avoir grimpé ce magnifique Col des Lèques.

You may also like...

4 Responses

  1. Luc83 dit :

    Bravo ! Bravo pour ta course et aussi pour le récit. Quand tu participes à ce genre de compétition tu es seul ou tu as amis qui viennent avec toi concourir ?

  2. scorpius dit :

    Tout seul, mais ça ne me dérange pas. Fut une époque où je roulais en Club, mais aujourd’hui je la joue « solo » ^^ J’ai bien un collègue qui fait du vélo, mais beaucoup trop peu et trop irrégulièrement pour participer à ce genre de manifestation 😉

  3. Luc83 dit :

    Tu m’as refilé le virus du vélo. Je viens d’en acheter un et j’en suis à ma 3ème (petite) sortie. Je m’entraine dans mon coin tout seul et quand la forme sera là, je sortirai avec des collègues de l’hôpital.
    Merci de m’avoir redonné l’envie du sport !!!

  4. scorpius dit :

    Ah ben c’est bien ça 🙂
    Vas-y cool, l’essentiel n’est pas de rouler fort mais de rouler sans trop forcer sur le coeur… bientôt tu achèteras un cardio-fréquencemètre et tout changera au niveau de ta façon de rouler ^^

Laisser un commentaire

Social Network Integration by Acurax Social Media Branding Company