Ma prestation dans un extrait de l’Avare de Molière

En avril, puis en juin 2012, je suis monté sur scène pour interpréter les rôles de Sganarelle dans un extrait du Médecin Malgré lui, et Harpagon dans un extrait de l’Avare pour un spectacle organisé par l’association Vanikoro. En juin, j’ai aussi interprété Mr Pontagnac dans le Dindon de Feydeau lors d’une deuxième représentation, mais cela, on le verra plus tard. En effet, je vous présente aujourd’hui ma prestation dans l’Avare et ma première mise en scène lors de la représentation qui a eu lieu en juin 2012 sur les planches du  théâtre « Le Comédia » au Mourillon à Toulon.

avare

Ce rôle d’Harpagon a été très particulier pour moi puisque Sophie, la metteuse en scène du spectacle, sachant que la mise en scène est un domaine qui me plait beaucoup, m’a laissé carte blanche pour cet extrait de l’Avare. Par ailleurs, pour le premier spectacle d’Avril, mon compère Maxime  jouant le rôle du valet La Flèche était un nouveau venu, ce qui m’a permis de partager avec lui mon expérience passée et le résultat fut plutôt réussi. Ceci dit, Maxime avait des impératifs et ne pouvait être présent en juin. C’est ainsi que Thomas, un jeune adolescent a repris le rôle. Thomas a lui aussi une bonne expérience du théâtre au sein de l’association Vanikoro et son intégration dans l’Avare fut chose aisée. Sa façon de jouer différente de mon ancien « coéquipier permis de travailler différement et m’apporta beaucoup.

La scène qu’on nous a demandé de jouer était celle ou La Flêche, curieux, est surpris par Harpagon, avec des répliques cultes, comme « qu’il se sent morveux qu’il se mouche« . Le démarrage « brutal » du début de la pièce ne me convenait pas tout à fait, du coup j’ai réécris un petit monologue pour le début et un autre pour la fin pour ainsi obtenir une scène cohérente au niveau scénario.

L’histoire est plutôt simple : Harpagon entre en scène avec sa cassette remplie d’or et ne sait où la cacher tant il n’a pas confiance aux différents endroits possibles que l’on peut trouver dans une maison. Finalement il décide d’aller enterrer sa cassette dans son jardin. Il dissimule ainsi « grossièrement » sa précieuse boîte sous un napperon et quelques ustensiles, le temps d’aller au jardin faire son trou. Mais lorsqu’il en revient, La Flêche, curieux, est en train de s’approcher dangereusement de ce trésor… suit alors un dialogue avec un Harpagon suspicieux et un La Flêche plutôt moqueur. Une fois le valet mis dehors, Harpagon se parle à lui-même jusqu’au moment où il s’aperçoit qu’il n’est pas seul… le public est là et a tout entendu…

Je vous propose donc de visionner ma première mise en scène et notre prestation dans cette scène de 6 minutes et 30 s environ. Montez un peu le son, car la qualité sonore est un peu basse… et j’attends bien évidemment vos commentaires 😉

Et :  la galerie photo de ma prestation d’avril dans l’Avare

You may also like...

Laisser un commentaire

Social Network Integration by Acurax Social Media Branding Company