Parcours dans les Pyrénées Orientales – les contreforts du Mont Canigou

Scorpius Street vous propose cette fois-ci un petit parcours dans les Pyrénées Orientales, du côté d’Ille sur Têt à l’Ouest de Perpignan. 66 km sur des routes offrant de belles vues, de beaux panoramas, de belles ascensions. En avril 2013, j’ai fait un petit passage dans les Pyrénées Orientales avec mon Btwin Facet 5, et plus précisément à Ille sur Têt, à l’Ouest de Perpignan, sur la route d’Andorre. J’en ai profité pour faire deux circuits vélo. Un au sud d’Ille sur Têt, l’autre au Nord. C’est du premier que j’ai décidé de tout d’abord vous parler. Le tracé est plutôt éprouvant car sans répit. Cependant, avec près de 1600 m de dénivelé, et un peu d’entrainement, il devrait bien passer. 

illesud

J’ai positionné le point de départ de ce parcours dans la petite zone commerciale d’Ille sur Têt, car il est très facile de s’y garer si vous venez en voiture. Les premiers kilomètres du circuit vous feront traverser le joli village  puis obliquer à droite en direction de Thuir.  Les 13 premiers kilomètres sont plats, de quoi bien s’échauffer pour le reste du programme. Deux kilomètres après le petit village de Corbère les Cabanes, ne loupez pas la petite route à droite d’un rond-point indiquant « Auxinell ». Vous aborderez ainsi le village de Castelnou, que vous verrez sur votre gauche, par une petite route peu fréquentée et très agréable.  Le Col de la Font Rouge débute environ 1 km avant le village et serpente sur 6,8 km à 5,20% de moyenne pour un dénivelé de 352 m. La montée est plutôt irrégulière dans un premier temps. En regardant en arrière, on aperçoit le petit village de Castelnou qu’il faut absolument visiter à l’occasion. Vers le sommet du Col, vous apercevrez aussi sur la droite, le Serrat Saint Martin sur son éperon rocheux.

La descente qui suit est la bienvenue jusqu’au lieu dit Camp Martin. ATTENTION à ne pas louper la petite route qui part à droite. Le panneau indiquant Notre Dame de la Colle et le Col de Prunet ne se voit pas en arrivant. En revanche, vous ne verrez qu’un panneau « Cédez le passage » (de dos) et une petite pancarte accrochée dessus sur laquelle est inscrit « Piste DECI n° A 090 ». Prenez donc cette petite route qui part presque parallèlement, dans ses premiers mètres, à la route sur laquelle vous étiez. Vous abordez ainsi le Col de Prunet qui s’étire sur 3,6 km à 6,40 % de moyenne pour un dénivelé de 230 m. La pente est donc plutôt soutenue sur cette route étroite bordée d’une végétation légère. En plein été, ayez à boire, car il y fait très chaud. Le Col de Prunet atteinte, la route continue encore de s’élever par moment pour atteindre le Col de Fourtou.

Obliquez alors à droite en direction de Boule d’Amont. La descente se fait sur une route dont le revêtement est correcte. Attention cependant aux quelques trous qui la jalonnent (avril 2013). 9 km plus loin, laissez la petite route vers Le Monistrol et Casefabre (panneau cerné de vert), que vous prendrez plus tard, pour prendre la route sur la gauche, environ 150 m plus loin, vers le Prieuré de Serrabone. La route s’élève alors en longs lacets, sur un très bon revêtement, sur 4,3 km à 6,10% pour un dénivelé de 263 m. Une belle ascension, régulière offrant une belle vue sur les reliefs environnants. Au somment, vous pourrez visiter le Prieuré de Serrabone.

La descente se fait par la même route et vous permet d’apercevoir, vers l’Est, de l’autre côté, la montée de Casefabre… Celle-là même qui vous attend dans quelques kilomètres… en espérant que sa vue ne vous casse par le moral… Bref, redescendez donc la côte du Prieuré de Serrabone pour repartir à droite puis à gauche, environ 150 m plus loin pour tourner vers Le Monistrol et Casefabre (vous vous rappelez… le petit panneau cerné de vert…). Très vite la route s’élève et serpente, offrant à son tour, juste retour, une belle vue vers la montée du Prieuré de Serrabone. La qualité de la route n’est pas très bonne, ce qui vient accentuer la difficulté de l’ascension. 4,3 km de montée à 6,70% de moyenne pour 290 m de dénivelé. Les lacets s’enchainent, permettant d’admirer la vue. C’est le clou final du parcours et je ne sais pas pour vous, mais moi j’avais beau regarder vers le haut, pour voir où était le village de Casefabre… impossible à apercevoir. Il arrive brusquement à vos yeux après un lacet. La route finit de monter environ un kilomètre après le village. C’est alors une longue descente étroite et technique que vous abordez. Soyez donc prudent et encore plus si des orages sont passés par là dans les jours précédents, car ils peuvent avoir ramener des graviers par endroit. La descente serpente jusqu’à St Michel de Llotes, offrant de grands panoramas vers le Sud. Les derniers kilomètres se font donc sur le plat, ce qui vous permettra de dérouiller vos jambes avant de rejoindre l’arrivée.

Ce parcours est très agréable de par les paysages traversés. Il n’en est pas moins éprouvant avec sa succession de côtes de plus en plus difficiles. C’est un bon parcours pour découvrir le sud du village d’Ille sur Têt et les contreforts du Canigou. (voir la galerie « Escapade dans les Pyrénées Orientales)

Route 2 349 787 – powered by www.bikemap.net

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company