Piétons, vélos et voitures partageons routes et pistes cyclables

Le partage de la route entre cyclistes et automobilistes est souvent rendu compliqué de par le comportement des uns et des autres, souvent par manque de respect, mais aussi, parfois, par méconnaissance du code de la route… si si… Et sur les pistes cyclables, même constat entre piétons et cyclistes. Alors pour y voir un peu plus clair je me suis dit… « et pourquoi pas un article sur Scorpius Street… » Aussi tôt dit… aussitôt fait. Si cet article peut amener ne serait-ce qu’un peu plus de « zénitude » sur les routes après sa lecture, un peu plus de compréhension… alors j’aurais réussi mon coup.

pistepanneau

Doubler et file indienne

Tout le monde le sait, en France le cycliste doit rouler à droite tout comme l’automobiliste. De ce côté-là pas de problème.  Ce que l’on sait aussi, c’est qu’un automobiliste doit doubler un cycliste à une distance d’1,50 m, hors zone urbaine et à au moins 1 m en ville, ceci afin de ne pas risquer de heurter le cycliste. Et ça, force est de constater qu’une grande partie des automobilistes l’oublient. Combien de fois me suis-je fait dépasser par une voiture ou même un camion, de quelques centimètres seulement…

Chers amis automobilistes, il faut aussi que vous ayez conscience que là où nous roulons, à droite, et que ce soit en ville ou en campagne, c’est là que se situent souvent les bouches d’égoût, les trous en bord de route, les bouts de verre balayés à la va-vite après un accident…. autant d’obstacles qui gênent notre parcours et nous obligent parfois à faire un écart pour éviter de casser un rayon ou même une chute. Ce respect de distance lorsque vous doublez est vraiment important. Alors oui, je vous vois venir avec vos « tous ces cyclistes ils n’ont aucun respect, ils prennent toute la largeur de la route… tout ça tout ça« . Oui ! Je suis tout à fait d’accord. Et en tant que cycliste cela me navre de voir que certains groupes de cyclistes ou d’équipes cyclistes ne se gênent pas pour rouler à plusieurs de front sans daigner se mettre en file indienne lorsqu’une voiture arrive. Ceci dit, n’oublions pas que les cyclistes ont le droit de rouler à deux côte à côte, mais doivent passer en file indienne dès qu’une voiture est en approche. Autant dire qu’en ville il vaut mieux rester les uns derrière les autres.

Chers amis cyclistes, merci de prendre conscience qu’en roulant à 3 ou plus de front et en rechignant à vous mettre en file indienne, non seulement vous gênez la circulation, mais en plus vous donnez de nous une piètre image. En ce début d’année 2015, je me suis inscrit dans un club cyliste du Var que je ne citerai pas. J’ai roulé deux fois avec eux et ne renouvellerai pas mon engagement pour la simple raison que leur façon de rouler ne correspond pas à l’esprit cycliste qui est le mien. Rouler à plusieurs de front, rechigner à passer en file indienne, ne pas voir stops et feux rouges…. Ce comportement me hérisse les poils… oui je suis un cycliste qui ne s’épile pas…

Bandes et pistes cyclables

Parlons maintenant des bandes et pistes cyclables. Quelle différence y-a-t-il entre les deux ? La bande cyclable est une zone longeant la route, un peu comme une bande d’arrêt d’urgence, qui est souvent matérialisée avec une peinture colorée et est réservée aux vélos. La piste cyclable, elle, est séparée de la route. Cette dernière a le gros avantage d’être bien plus sûre pour le cycliste que la bande cyclable. Mais parfois… souvent… on voit des conducteurs râler, klaxonner, s’énerver après un cycliste qui n’emprunte pas une de ces deux solutions, alors qu’ils ont largement la place de doubler en général… Alors amis cyclistes et amis automobilistes, sans doute vais-je apprendre quelque chose à certains d’entre vous, et j’en suis même sur… Sachez qu’en bord de route, il y a des panneaux de couleur bleue qui indiquent si le cycliste doit ou n’est pas obligé d’utiliser cette bande ou cette piste cyclable là, juste à côté… Et oui ! Il y a deux panneaux en fait représentant un cycliste sur un fond bleu tous les deux. L’un est carré, l’autre rond.

Le panneau carré bleu signale une voie cyclable non obligatoire, mais juste conseillée. Autrement dit, le cycliste peut ne pas rouler dessus. Il y a certains endroits, du côté de chez moi dans le Var, où je ne roule pas sur les bandes cyclables, car elles sont souvent encombrées de graviers et bout de verre, sans compter les plaques d’égoût. En 3 ans, j’ai toujours crevé sur ce genre de piste. Ceci dit, si j’entend un camion ou un bus, je n’hésite pas à y rouler pour le laisser passer facilement. Et lorsqu’un automobiliste s’énerve après moi lorsque je ne suis pas sur cette voie cyclable non obligatoire, j’essaie de lui faire comprendre, en vain, que je ne suis pas obligé d’y rouler.

Le panneau rond bleu, quant à lui, signale une obligation au cycliste. Dans ce cas là, pas le choix, il faut prendre la bande ou la piste cyclable. Si vous attirez le courroux des conducteurs, vous l’aurez cherché…

Piétons et cyclistes

Il y a un autre intervenant qu’il ne faut pas oublier sur les pistes cyclables, c’est le piéton. Chers amis piétons, rappelez-vous que sur la route, comme sur une piste cyclable il vous est fortement recommandé de marcher du côté de la piste ou de la route où vous voyez les véhicules arrivés et non de l’autre où vous êtes de dos. Ce sont des règles de prudence de base. Sur les pistes cyclables, le cycliste n’est ainsi pas obligé de freiner trop et de se signaler. Ca serait sympa pour eux et pour votre sécurité.

Feu rouge, stop et priorité

Pour terminer avec cet article, je voudrais juste faire un piqûre de rappel à tous ces cyclistes qui semblent au-dessus des lois du code de la route… ceci dit, c’est aussi valable pour les automobilistes… Je m’arrête à un feu rouge, je m’arrête à un stop et je respecte la priorité à droite… comme en voiture quoi… Pourquoi la plupart d’entre vous semble penser qu’en vélo, ça ne craint pas de brûler « prudemment » un stop ou un feu rouge ? Encore une fois, manque de respect et mauvaise image des cyclistes donnée.

Ceci dit, cela se développe d’ailleurs à Paris, l’autorisation pour un cycliste de passer au rouge pour tourner à droite, dans le cas d’un carrefour en croix ou bien d’aller tout droit dans le cas d’un carrefour en « T », serait un plus. Le cycliste pourrait ainsi tourner à droite, par exemple, dans le cas où aucun véhicule pouvant passer au vert n’arrive pas bien évidemment. Ce système aurait deux avantages, le premier de ne pas s’arrêter pour le cycliste, le deuxième étant que beaucoup d’accident impliquant voiture ou camion et cycliste, ont lieu lorsque le feu passe vert que le cycliste va tout droit mais qu’une voiture tourne à droite…  A Paris, ce système est en train de se mettre en place et une signalisation est affichée aux feux, autorisant le cycliste à passer au rouge. Souhaitons que cela s’étende…

Enfin, cyclistes, n’oubliez pas qu’on double à gauche et pas à droite… même dans les files de voitures arrêtées au feu…

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company