Rocket League sur PS4… du pur fun

FacebookTwitterGoogle+

J’ai décidé d’ouvrir une section PS4 sur mon blog, possédant cette console depuis mi-novembre. J’ai aussi décidé de vous parler de mes jeux coup de coeur ainsi que de ceux que j’aurais « platiné » comme on dit dans le jargon « playstationnien ». Et pour commencer, mon premier trophée Platine obtenu sur PS4, l’a été avec le jeu Rocket League, un jeu terriblement fun et addictif, il faut bien l’avouer…

rocket

Tout d’abord, pour les « incultes » de Playstation… qu’est ce qu’un trophée Platine, et le terme « platiné » qui en découle ? Sur Playstation, depuis la PS3, il existe un système de trophées dans les jeux, des trophées Bronze, Argent, Or et le Saint Graal : Platine. En règle générale, les trophées s’obtiennent en réalisant des actions particulières ou des objectifs. Ils sont pour moi un plus. En effet, on pourrait se contenter de faire un jeu en suivant son histoire principale par exemple et une fois terminé, le revendre. Mais le système de trophées permet aux chasseurs de trophées de prolonger le plaisir du jeu en recherchant des trésors, des « collectibles », etc.. Platiner un jeu donc, c’est obtenir tous les trophées de ce jeu et pour Rocket League, justement cela a été le cas.

Alors parlons-en de Rocket League, ce jeu sorti en juillet 2015 sur PS4. Rocket League est un jeu de sport futuriste où vous êtes aux commandes d’une voiture sur un terrain genre football dans une arène close. L’objectif est de marquer des buts dans les cages de l’équipe adverse avec un énorme ballon. La conduite des voitures est très fun. Un système de nitro est au rendez-vous. Vous pouvez recharger votre réservoir de nitro en passant sur des sortes de power-up, vous pouvez grimper sur les grilles qui englobent les différentes arènes, y compris au plafond. On sent déjà le fun du jeu non…

Les voitures sont personnalisables, peintures, textures, stickers, drapeaux, fumées, roues, etc… Certes au début du jeu le choix en voiture et en personnalisation sera faible, mais à chaque match joué, que vous gagniez ou pas, vous en débloquerez. Au final, une dizaine de voiture seulement mais plus de 150 personnalisations.

Graphiquement, Rocket League est plutôt bien réalisé. Le jeu est beau et fluide.

Le jeu propose bien évidemment un mode solo, un championnat en fait, qui permet de prendre en main le jeu très rapidement.  Mais là où le jeu prend toute son ampleur, c’est dans le multijoueur. La connexion à des parties est très rapide et ergonomique et lorsqu’on se lance dans un match, que ce soit 1vs1, 2vs2 ou 3vs3 et même 4vs4, le plaisir est au rendez-vous. Grâce au tchat vocal de la PS4, il est même possible d’élaborer des stratégies d’équipe temps réel. Ceci dit, un menu très rapide permet aussi de tchater textuellement dans le jeu.

Cerise sur le gâteau, il est aussi possible de jouer jusqu’à quatre joueurs sur son canapé, pour peu que vous ayez à disposition quatre manettes bien évidemment…

Rocket League est extrêmement fun donc et addictif. Voir les voitures foncer, sauter, faire des saltos… tout ça pour essayer de marquer un but, en général spectaculaire… c’est vraiment fun. Un jeu qui détend à coup sur. A noter que Rocket League est aussi disponible sur PC.

Je vous propose ci-dessous une petite vidéo sans prétention, effectuée grâce aux outils disponibles sur la PS4. Vous y verrez la partie voiture et personnalisation et un début de match… histoire de vous faire une petite idée.

vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Social Media Icons Powered by Acurax Web Design Company
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});