Route d’évacuation en cas de Tsunami

Le risque de tsunami sur la côte Pacifique est loin d’être ignoré. Les San Franciscains y sont préparés.

San Francisco jouxte la faille de San Andreas qui court entre la plaque Pacifique et la plaque Amérique du Nord.

Les tremblements de terre  et des manifestations de l’activité de la Terre sont courantes dans la région. Les San Franciscains sont toujours dans l’attente du fameux Big-One, ce tremblement de terre qui serait très destructeur. Mais qui dit tremblement de terre sous-marin, dit Tsunami.

Un Tsunami est un raz-de-marée avec des vagues pouvant atteindre 30 m de haut, en règle générale. Il se propage, surtout dans l’océan Pacifique, à des vitesses terrifiantes, en fonction de la profondeur océanique (par exemple, à 700 km/h pour 3600 m de fond). Ils sont déclenchés par de gigantesques effondrements sous-marins d’origine sismique la plupart du temps.

Les San Franciscains vivent avec ce risque potentiel. Mais un système d’alerte est mis en place avec des sirènes par exemple, ou encore l’envoi de SMS sur les portables.

Des panneaux bleus sur tout le front de mer, en particulier du côté d’Ocean Beach, la grande plage de 6 km de long sur l’ouest de San Francisco, sont là pour diriger les voitures et les piétons vers des zones plus sûres. Lorsqu’on est touriste, ça peut surprendre, mais ça rassure aussi.

You may also like...

Laisser un commentaire

Animated Social Media Icons by Acurax Responsive Web Designing Company