Saison vélo 2015-2016… et si je devenais un Cinglé du Ventoux

Pour moi, la saison vélo débute en octobre. Si la saison dernière a été plutôt en dents de scie, sans objectif particulier, il n’en sera pas de même pour celle qui débute… Cela fait plusieurs années que j’annonce que je vais monter le Mont Ventoux lors d’une cyclosportive… Une ascension comme celle-ci ça se planifie. Mais ça fait aussi plusieurs années que je ne tiens pas ma « promesse », ceci étant souvent dû à mon activité théâtrale ou de chant, dont les répétitions avant spectacle tombaient toujours au mauvais moment niveau date… Ceci dit, il y a quelques mois, j’ai découvert ce terme, « Cinglés du Ventoux », sur le forum du site velotrainer.net… Et là, je me suis dit… je tiens ma revanche… Pour ma saison vélo 2015-2016, un seul et unique vrai objectif, une seule priorité, accompagnés d’une ou deux cyclosportives, devenir un Cinglé du Ventoux. Qu’est-ce donc que cela, vous demandez-vous !

ventouxnew

Pour moi, le Mont Ventoux a des parfums de souvenirs personnels, mais aussi de souvenirs cyclistes. Je l’ai en effet gravi trois fois… oups… pardon… quatre fois depuis peu en fait. Une fois du côté Malaucène avec mon club cycliste de l’époque, en 1993, où j’ai d’ailleurs remporté l’ascension des cyclosportifs du Club… un magnifique souvenirs et un magnifique trophée… Une autre fois, seul, du côté Bédoin et enfin lors d’une cyclosportive, La Tristan Mouric, toujours côté Bédoin, et enfin, en septembre 2015, presque par hasard, encore côté Bédoin (voir article correspondant).

Le Mont Ventoux est mythique, c’est un monument, et lorsqu’il y a quelques mois j’ai découvert « les Cinglés du Ventoux », je me suis dit « pourquoi pas… pourquoi ne pas me lancer ce défi… » Mais qu’est-ce que les Cinglés du Ventoux ? Le Club des Cinglés du Ventoux est un Club fermé qui est ouvert aux cyclistes qui arriveront à grimper ce Mont Ventoux par ses trois routes, Bédoin, Malaucène et Sault, peu importe le sens, et ce dans la même journée. C’est ainsi que pour 20€, je me suis inscrit. Très vite, j’ai reçu un extrait du réglement et surtout une plaque de cadre et un carnet de route.

L’objectif est donc de grimper par ses trois faces le Mont Ventoux dans les mêmes 24 heures. Pour l’instant, je prévois cet exploit pour fin Mai 2016. Inutile de vous dire que mon entrainement va débuter dès à présent afin d’être dans les meilleures conditions en Mai. Imaginez… 137 km pour plus de 4400 m de dénivelé… entre 09h et 10h sur le vélo… va falloir être en forme et je compte bien l’être. Ma priorité absolue sera le vélo pour cette saison.

Le Club des Cinglés du Ventoux n’oblige pas un parcours type. Le cycliste choisit l’ordre des montées. En ce qui me concerne, le parcours que j’ai prévu partira de Bédoin, surement vers 05h – 05h30 du matin, pour la montée la plus difficile, 21,5 km à 7,5% de moyenne avec des passages à plus de 12%. Descente vers Malaucène, puis demi-tour dans ce village pour remonter le Mont Ventoux, 21,2 km à 7,5%, avec une pente maximale à 14%, mais deux passages moins pentus permettant de récupérer un peu. Enfin, descente vers Sault et hop… remontée vers le sommet. C’est le côté le plus facile avec 25,8 km à 4,7% avec une pointe à 12,5%. Une fois au sommet pour la troisième fois, j’imagine déjà l’émotion qui devrait m’envahir… Le carnet de route et la plaque de cadre fournis par l’association, permettent d’avoir des preuves des passages grâce à des tampons de commerçants et les horaires de passage. Ensuite, diplôme et médaille numérotée en guise de récompense pour officialiser l’exploit et en garder une trace concrète.

Inutile de vous dire que mon entrainement va  être basé sur cet objectif. Grosso modo, je devrais passer 9h30 sur mon vélo Btwin Facet 5 et environ 11 heures devraient s’écouler entre le départ et l’arrivée avec les pauses (pipi, veste, collation…), c’est donc sur ce temps, 09h30 que mon rétro-planning est basé. Mes sorties du dimanche vont doucement augmenter jusqu’à atteindre 09h sur le vélo, car c’est l’endurance que je dois travailler. Je ne chercherai pas à rouler vite, en force, à travailler l’explosivité etc… les week-end… Uniquement l’endurance en roulant tranquille. Ceci dit, mes sorties en semaine, elles, seront orientées récupération et travail spécifique…

Voilà, vous savez l’essentiel pour ce qui est de ce défi que je compte relever en Mai 2016. Le fait d’avoir monté le Ventoux mi-septembre, me permet d’évaluer la somme de travail à accomplir, car le gravir une fois est déjà un tour de force… alors trois fois… A noter qu’il existe aussi « Le Galérien » (4 ascensions) et le « Bicinglé » (6 ascensions).

LE PARCOURS PREVU :

cingles

You may also like...

Laisser un commentaire

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency