Une autoroute pour vélo en Allemagne

100 km de piste cyclable sans aucune interaction avec la circulation automobile, c’est le projet que l’Allemagne est en train de mettre en place. Le Radschnellweg (piste cyclable rapide) s’étendra de Duisburg à Hamm.

rs1

La pratique du cyclisme est de plus en plus répandue en Allemagne. A Berlin, par exemple, de plus en plus de parents amènent leurs enfants à l’école en vélo. Le cyclisme n’est pas seulement un loisir, mais aussi un moyen de locomotion. Beaucoup de villes allemandes sont déjà bien gréées en infrastructures cyclables.

La RS1, cette « autoroute pour vélo », large de 4 mètres environ, ralliera Duisburg à Hamm en passant par d’autres grandes villes comme Essen, Bochum ou encore Dortmund. C’est au total huit villes qu’il sera possible de rallier à vélo sans aucune interaction avec un autre réseau routier.

Le tracé du RS1 suit principalement d’anciennes voies ferrées à travers l’Allemagne du Nord Ouest, tout proche de la frontière avec les Pays Bas. Elle ne sera pas interrompue que ce soit en pleine campagne ou même dans les villes. Pas de feu rouge, pas de voiture, pas de camion, un rêve pour tout cycliste.  Un rêve qui s’inspire de l’expérience du pays voisin, les Pays Bas, mais aussi des pistes cyclables de Londres. La piste traverse les autres routes soit sur des ponts, soit par des petits tunnels.

Aujourd’hui, le RS1 est encore en construction. Sa deuxième phase a ouvert en novembre 2015 à Mülheim, rejoignant la première section à Essen qui elle, a ouvert en 2010 déjà. L’objectif est de pouvoir voyager entre les villes en toute sécurité. Habituellement les pistes cyclables sont coincées sur un bord de route, mais même quand elles sont bien séparés de la circulation automobile, il y a toujours un moment où un croisement surgit, source de danger.

L’obstacle principal à la réalisation du RS1 est son financement. Les routes ordinaires sont payées par le gouvernement fédéral, mais les pistes cyclables sont de la responsabilité des autorités locales ce qui rend difficile de construire quoi que ce soit entre les villes. Le RS1 est financé à 50% par l’Union Européenne dont 30% proviennent de l’Etat de la Rhénanie Whesphalie du Nord. Un kilomètre de route coûte environ 10 millions d’Euros alors qu’un kilomètre du RS1 coûte seulement 1,8 millions d’Euros.

Pour l’Association de défense du vélo en Allemagne, le RS1 est non seulement un projet pionnier de la politique de transport moderne en Rhénanie, mais pour toute l’Allemagne et même plus. Quand le projet sera terminé, le monde se penchera sur la région…

D’après une étude en 2014, le Ministère fédéral des transports estiment que le RS1 pourrait remplacer jusqu’à 52000 trajets en voiture et que les économies réalisées grâce aux avantages pour la santé de la pratique du vélo pourraient s’élever jusqu’à cinq fois le coût de la construction de la piste cyclable.

You may also like...

Laisser un commentaire

Customized Social Media Icons from Acurax Digital Marketing Agency