Zoom sur le Mont Faron

La trilogie des monts toulonnais  se termine avec le sommet le plus emblématique de la ville de Toulon, le Mont Faron. Cette masse montagneuse culmine au-dessus de la ville et propose un magnifique panorama sur la rade de Toulon. Il a aussi la particularité d’être en sens unique, donc pour les cyclistes, c’est l’assurance qu’aucune voiture ne viendra face à eux, aussi bien en montée qu’en descente.

faron1

Le Mont Faron borde le nord de la ville de Toulon. Il se détache au-dessus de la ville, comme un protecteur. Culminant à 584 m, c’est le plus bas des trois monts toulonnais. Des fortifications sont présentes au sommet, anciennes défenses de la ville et de la rade. La Tour Beaumont est l’un de ces « restes », qui renferme aujourd’hui un musée sur le débarquement des alliés en août 1944. Un téléphérique, au départ de Toulon, permet aussi d’accéder au sommet. Un peu plus loin, le zoo du Mont Faron fera la joie des sorties en famille.

La montée du Faron se fait sur sa face Sud-Ouest en sens unique. Pour accéder au début de cette montée, il y a plusieurs routes possibles, soit par les balcons du Faron et la Corniche Emile Fabre, soit par le Chemin du Fort Rouge. Quoiqu’il en soit, le début de la montée est pointé au carrefour, le dernier avant le sommet, de ces deux rues. A noter que le Chemin du Fort Rouge offre déjà de forts pourcentages sur 1,2 km, 10% de moyenne qui font mal. A partir du carrefour, le revêtement devient très moyen, et ce jusqu’au sommet. L’ascension est à plus ou moins régulière. Les quelques lacets présents proposent un petit replat bienvenu pour récupérer un tout petit peu. La pente pourra cependant atteindre jusqu’à 11,4 % dans son deuxième kilomètre. La route est étroite et la circulation n’est pas rare, ce qui oblige de temps en temps à bien coller la droite pour leur permettre de nous doubler.

La route serpente à flan de montagne offrant un panorama absolument magnifique sur la rade de Toulon. Le sommet de la montée se trouve quelques mètres après la gare de téléphérique, au niveau du musée et des boutiques. Ceci dit, le réel sommet du Mont Faron se trouve bien plus loin, juste avant la descente, mais la route qui y mène est plus ou moins plate ou en faux plat.

La descente commence par des lacets serrés. Attention aux aiguilles de pins qui peuvent rendre la chaussée glissante. C’est une descente très technique où il faut faire preuve de prudence.

A partir du carrefour du Chemin du Fort Rouge et de la Corniche Emile Fabre, la montée du Faron fait 4,4 km à 8,9% de moyenne.

A noter qu’il semble qu’il y ait possibilité de grimper le Mont Faron en sens inverse (mais pas de le descendre en sens inverse), lors du Tour Méditerranéen. Mais je confirmerais cela au début de l’année 2014 😉

You may also like...

Laisser un commentaire

Social Media Integration by Acurax Wordpress Developers